Zoom sur les principes de la slow cosmétique

Depuis la nuit des temps, les femmes à travers le monde ont toujours cultivé leur beauté à travers la nature et cette méthode s’avérait plutôt efficace. Actuellement, avec l’essor de la technologie ainsi que l’apparition de nombreux ingrédients chimiques, on a rompu ce lien si précieux avec la nature. Fort heureusement, le mouvement appelé  slow cosmétique ou  cosmétique lente est aujourd’hui très en vogue. Elle invite les gens à prendre le temps de se respecter avec des produits qui sont complètement sains. Un peu d’huile, du miel ou du vinaigre, et le tour est joué pour être belle. Voici les principes du slow cosmétique.

Vers des cosmétiques  naturels

Les cosmétiques ne doivent être formulés qu’avec des ingrédients et des actifs sains, adaptés aux besoins de base de la peau et des cheveux. Les produits de soin de la peau achetés en magasin qui contiennent généralement des ingrédients toxiques et des parfums chimiques doivent être évités. Fondamentalement, plus la peau et les cheveux est proche de la nature, mieux c’est. Le mouvement Slow Cosmétique invite à se concentrer sur la beauté naturelle et à prendre soin de soi sans changement. Le mouvement revendique  des messages plus sincères des marques de cosmétiques ainsi qu’une tarification plus transparente. Il critique les méthodes de marketing  qui peuvent être trompeuses ou injustes  les consommateurs.

Vers des cosmétiques biologiques

Les cosmétiques proposés aux clients doivent respecter l’environnement. Les produits chimiques ne sont pas autorisés à composé un produit slow cosmétique, seuls les ingrédients naturels dominent. La slow cosmétique a pour but de protéger l’environnement et non de le détruire encore plus. On donne de l’importance aux produits locaux avec la slow cosmétique. On soutient les produits certifiés biologiques, mais aussi les produits issus du commerce équitable ainsi que les recettes maison.

Vers des cosmétiques respectant les êtres vivants

L’humanité est une grande communauté de personnes, chacune étant un joyau à part entière. Les animaux et les plantes aussi. Les cosmétiques selon ce mouvement  doivent être formulées, vendues et utilisées en respectant la nature, les animaux et les êtres humains dans toute leur complexité. Les produits cosmétiques qui ne respectent pas toute forme de vie sont condamnés. Slow cosmétique, c’est aussi prendre du temps. Il est temps de comprendre ce dont la peau et le corps ont vraiment besoin pour se sentir à la fois à l’aise mais et resplendissant. Débarrassez-vous de toutes les impuretés et lourdeurs à l’encontre de votre beauté, en adoptant ce mouvement slow-cosmétique.

Faut-il faire confiance aux applis qui décryptent les cosmétiques ?
La pierre d’Alun : comment ça marche ?